Sexe homosexuel -> Homosexualité et adolescence

L´homosexualité chez les adolescents

L´homosexualité a beaucoup attiré l´attention de la société ces derniers temps. Une des plus anciennes théories pour expliquer ce comportement est l´hérédité. Le fait que l´homosexualité se rencontre dans toutes les sociétés donne un certain fondement à cette hypothèse. Il n´existe pourtant pas de différences structurelles entre les homosexuels et les autres personnes.
Aux environs des cinq ou six ans d´âge, les garçons semblent perdre presque tout l´intérêt qu´ils ont pour le propre pénis et aussi l´intérêt pour leur mère. A partir du moment où elle le permet, en évitant d´être trop protectrice ou hostile en relation à lui. Après ceci les garçons tentent d´éviter de rejeter les filles. En même temps ils acquièrent des intérêts considérés importants pour le père comme le sport, les voitures et bien d´autres.
Des fois, le père est une image absente, désintéressée ou effrayante et le garçon peut alors se rapprocher de la mère, dans le cas où il n´y est pas d´autre homme adulte pour lequel il puisse s´intéresser. Une intense hostilité au père peut aussi amener le fils à s´identifier à la mère et l´adopter, et par conséquence il peut prendre des attitudes féminines.
L´homosexualité n´est pas toujours provoqué par un amour excessif pour la mère, le mécanisme peut aussi être l´inverse. L´individu peut être amené à renier l´image de la mère et ainsi des autres femmes. Il y a aussi de nombreuses hypothèses moins dramatiques: la mère qui grave dans l´esprit l´idée qu´aucune femme est digne de lui, ceci pouvant créer chez le jeune garçon, une préférence inconsciente pour les hommes comme partenaires sexuels.
Les garçons généralement font partie de groupes à la phase antérieure à la puberté. A ce moment  il y a souvent des conversations et des blagues sexuelles, ainsi qu´un exhibitionnisme mutuel. Cette étape de l´homosexualité est plus sociale que physique. Dans le cas des jeunes filles, au même âge, l´homosexualité est plus physique, en participant à des jeux explicites avec leurs meilleures amies. Elles peuvent aussi montrer leur organe sexuel l´une à l´autre, ou même s´explorer mutuellement le vagin.
Généralement quand elles atteignent la puberté, les filles retournent emphatiquement à l´hétérosexualité. Elles commencent aussi à tester les effets de leurs modifications physiques cherchant à détourner l´attention des hommes. Certaines filles deviennent terrorisées avec l´augmentation de leur sexualité, pouvant alors se réfugier dans le travail, l´obésité, l´anorexie nerveuse ou même les relations avec d´autres filles.
Chez les garçons, après la puberté, on parle beaucoup de sexe et il y a beaucoup de comparaisons entre les poils pubiens, l´augmentation du pénis, l´éjaculation et la masturbation. Les garçons qui ont été amenés par leur parents à se sentir défavorisés, ou les garçons qui ont eu plus d´expériences antérieures avec les femmes (une mère dominatrice ou une s?ur ainée jalouse), peuvent démontrer une anxiété considérable en relation aux contacts avec les filles. Il peuvent rencontrer des difficultés pour passer du stade homosexuel à l´hétérosexuel, mais sans être réellement homosexuels.
De toute façon, l´homosexualité sociale autant que la physique, chez les adolescents, fait partie du processus de découverte sexuelle. Ce sont seulement des stades de développement sexuel. pour certains individus cette phase est importante pour définir le type de relation sexuelle qui vont préférer dans le futur.

Jonatas Dornelles
Anthropologue


Homosexualité et adolescence        
Cherchez nouveaux amis/es
Je suis/Nous sommes un(e)/des
Recherchant un(e)/des
Agé(es) entre
e&t
Recherchant...
Pays
? SexeMasturbation.com Textes traduits au français par Florent Brichet. La reproduction totale ou partielle est interdite.


free hit counter
Free Hit Counter